Rapport Matinal : Dricus du Plessis “accepte tout” pour combattre Israel Adesanya : “Je ne sais pas ce qui bloque”

Dricus du Plessis est prêt pour sa première défense du titre des poids moyens de l’UFC

Dricus du Plessis, le premier champion du monde sud-africain, a fait taire tous les douteurs tout au long de son parcours dans l’octogone. “Stillknocks” est invaincu lors de ses sept premières apparitions (21-2 au total) et en a terminé cinq (quatre KO, une soumission). Vers son couronnement de titre, il s’attendait à affronter un rival rapidement développé en la personne de l’ancien champion Israel Adesanya. Cependant, des blessures et des problèmes de timing ont empêché le combat de se concrétiser.

Il semble que le moment soit venu pour du Plessis et Adesanya pour le prochain combat pour le titre des poids moyens, les rôles étant inversés. C’est le combat que le champion a toujours voulu et il est maintenant confortablement à la place du conducteur. Tout le reste dépend des autres impliqués, selon du Plessis.

«Je suis dedans. J’ai accepté tout. Je suis prêt,» a déclaré du Plessis à FightWave à propos du combat contre Adesanya. «C’est le combat que je veux. Je l’ai appelé après avoir gagné la ceinture, et c’est le combat que les fans veulent voir.

«Annonçons simplement cette chose. Je ne sais pas ce qui retarde. Je veux que cela soit annoncé, je veux que cela se passe, c’est tout. J’ai dit oui, à 100%. Je ne sais pas de son côté, je ne sais pas quel est le problème, pourquoi ça traîne. Peut-être que l’UFC attend quelque chose, je ne suis pas sûr. J’ai accepté. Si ils m’appelaient aujourd’hui et disaient, ‘Nous faisons le deuxième combat contre Sean Strickland,’ ce serait génial, faisons-le. Si ils disent non, nous allons attendre et faire le combat contre Khamzat [Chimaev], parfait. Je ne fais pas les combats. J’ai dit que je serais prêt à combattre en mai. J’étais prêt à combattre à partir de ce moment-là. Je n’étais juste pas prêt pour l’UFC 300.»

Du Plessis, 30 ans, remporte l’or de l’UFC

du Plessis, âgé de 30 ans, a remporté l’or de l’UFC en gagnant une décision partagée contre Strickland à l’UFC 297 en janvier dernier. Espérant qu’une offre de revanche pourrait avoir été sur la table pour l’événement historique de l’UFC 300, l’usure était trop importante pour le nouveau champion qui avait besoin de six semaines pour récupérer d’une blessure au pied avant de pouvoir retourner à l’entraînement. Maintenant, il aimerait concourir à l’UFC 305 à Perth, en Australie, en août.

Avant le retour de du Plessis, la division continuera de se clarifier alors que les meilleurs prétendants Robert Whittaker et Khamzat Chimaev seront en tête d’affiche de l’UFC Arabie Saoudite la semaine prochaine.

«Une division très excitante en ce moment,» a déclaré du Plessis. «Je pense que le combat entre Khamzat et Whittaker, c’est un grand test pour Khamzat. C’est un grand pas pour Whittaker et ce qui vient ensuite dans sa carrière car il a besoin de cette victoire pour rester en avant.

L’empreinte de du Plessis dans l’UFC

du Plessis a marqué un TKO au deuxième round contre l’ancien champion Whittaker pour gagner son opportunité de titre en juillet 2024. Whittaker, quant à lui, s’est depuis ressaisi avec une solide performance contre Paulo Costa qui a conduit à une victoire par décision unanime à l’UFC 298 un mois après la victoire du titre de du Plessis.

Chimaev, d’autre part, cherchera sa 14ème victoire consécutive dans sa carrière parfaite et un combat pour le titre sera pratiquement garanti s’il remporte la victoire. Malgré les enjeux, du Plessis estime qu’ils sont un peu plus unilatéraux en faveur de Chimaev et de ses espoirs de titre. Tous les noms en lice conviennent au champion à l’avenir, à l’exception de ce rematch avec Whittaker.

«À mon avis, si Whittaker bat Khamzat, je ne pense pas que cela lui vaut la chance au titre,» a déclaré du Plessis. «Honnêtement, j’aimerais les voir lui et Strickland se battre pour un combat de prétendant n°1. Sinon, j’étais prêt à affronter Strickland, Adesanya, Khamzat, maintenant que je suis champion. Je dois combattre celui qu’ils me donnent. Je vais combattre le meilleur gars. Les fans de Strickland étaient comme, ‘Combats-le encore.’ Les gars, je le combattrai à nouveau. Je ne prends pas cette décision. Je suppose qu’il y a un cas où je pourrais intervenir et dire, ‘Je ne veux pas combattre ce gars,’ mais à la fin de la journée, si je devais affronter Adesanya, Strickland, ou Khamzat, aucun d’eux ne me poserait problème. Ce sont de bons combats de toute façon.»

Leave a Comment